La mendicité des enfants : questions - réponses

Octobre 2010

La mendicité des enfants est une question sensible qui revient régulièrement sur les devants de la scène. Elle est généralement associée aux familles Roms originaires d’Europe de l’Est, population largement méconnue qui suscite les fantasmes les plus divers. Aujourd’hui, les Roms sont encore discriminés de diverses manières, dans leur pays d’origine mais aussi dans nos pays, comme l’ont tristement illustré les actions discriminatoires du gouvernement français depuis cet été 2010.

Mendier n’est pas une infraction. Cependant, la mendicité des enfants choque et émeut particulièrement l’opinion publique.

« Les gens oscillent continuellement entre pitié et sympathie, aversion, dégoût et gêne » lorsqu’ils s’expriment à propos de la mendicité. Ils en ont globalement une image arrêtée et peu nuancée. Il en va parfois de même des mandataires politiques, alors que le manque de données fiables en la matière est important.

La CODE a réalisé deux études relatives à la mendicité des mineurs en 2003 et 2004 : la première sur la recherche d’une réponse sociale à la mendicité des mineurs , la seconde sur la sensibilisation des autorités publiques à la Communauté Rom et sur l’intégration scolaire des enfants Roms.

Depuis lors, la CODE suit ce dossier avec attention et est régulièrement sollicitée sur cette question. Aujourd’hui, il nous a semblé important de rappeler et d’actualiser l’information que nous avons recueillie dans notre travail de recherche, notamment au regard des actions de partenaires de terrain, qui travaillent avec ces populations fragilisées.

Nous vous proposons de faire un point sur la mendicité des enfants, à la fois sociologique et juridique, sous la forme de 10 questions-réponses.

En téléchargement

La mendicité des enfants : questions - réponses (PDF, 134.8 ko)