La protection des mineurs vis-à-vis des médias

Décembre 2008

« Eduquer aux médias, c’est vaste. Journaux imprimés, radio, télévision, cinéma, Internet et publicité touchent un large public ». Actuellement, les enfants sont de plus en plus exposés aux médias et aux messages publicitaires. Acquérir un esprit critique à l’égard des informations et des messages matraqués par la télévision, la radio et la presse écrite suppose « un apprentissage permanent à et hors de l’école ». Vu la multiplication des canaux de communication et la plus grande exposition des enfants, la Coordination des ONG pour les Droits de l’Enfant (CODE) a souhaité se pencher sur la question et analyser les initiatives mises sur pied en vue de réguler et adapter les informations touchant les enfants.

La CODE est un réseau d’associations non gouvernementales qui ont pour point commun de développer une action spécifique de promotion et de défense des droits de l’enfant en Belgique, et en Communauté française en particulier.

Cette analyse se structure comme suit : nous avons, tout d’abord, voulu dresser un constat de la perméabilité des enfants aux différents médias (particulièrement TV et Internet) en nous basant, entre autres, sur une récente enquête menée en Belgique. Ensuite, nous énonçons la législation internationale et nationale applicable en matière d’information des enfants. Dans le point suivant, nous détaillons les initiatives mises en place par les différents niveaux de pouvoir. Finalement, la CODE, en collaboration avec certaines de ces associations-membres, évalue la mise sur pied et l’efficacité des différents projets en matière d’éducation aux médias.

Cette analyse a été réalisée par la CODE, en collaboration avec la Ligue des familles, le CJEF et ATD Quart Monde Wallonie-Bruxelles.

En téléchargement

La protection des mineurs vis-à-vis des médias (PDF, 170.5 ko)