Point de vue de la CODE sur les châtiments corporels

Décembre 2011

Dans la lignée d’autres travaux déjà réalisés sur la fessée et l’autorité, la Coordination des ONG pour les droits de l’enfant (CODE) a souhaité refaire le point sur cette question.

Ce sujet sensible déchaîne les passions et suscite de nombreuses résistances. Toutefois, comme le précise Jean-Pierre Rosencveig, juge des enfants français, pour aborder ce dossier, « il faut quitter l’émotionnel et le Café du commerce » ou encore les réflexions basiques selon lesquelles « Une gifle n’a jamais fait de mal à personne, j’en ai reçu quand j’étais jeune et je ne suis pas mort ! » qui ne font guère avancer le débat ».

Le présent document propose de rappeler le contexte international, de faire l’inventaire des arguments en faveur et en défaveur d’une législation spécifique à l’encontre des punitions corporelles et de réfléchir à l’opportunité de légiférer en la matière.

En téléchargement

Point de vue de la CODE sur les châtiments corporels (PDF, 2.7 Mo)